Economie

Publié le 30 octobre 2018.

Depuis sa création, la Communauté de Communes du Premier Plateau a souhaité renforcer et soutenir les activités économiques (agricoles, industrielles, artisanales et commerciales) qui dynamisent son territoire.

Un territoire

Pour cela, elle a déjà réalisé une ferme-relais à Bonnefontaine.

Prochainement, elle devrait installer une zone artisanale et commerciale à Crançot.

Ferme relais

En 1997, pour enrayer la déprise agricole sur la commune de Bonnefontaine, les collectivités du Premier Plateau ont pris contact avec l’ADASEA du Jura afin de trouver un repreneur pour une exploitation dont l’agriculteur partait en retraite.
Deux jeunes agriculteurs, Monsieur et Madame FARRUGIA, souhaitaient s’installer dans le Jura, ont accepté de venir à Bonnefontaine et de créer un élevage ovin.

Ces derniers ne pouvant assumer seuls le financement de la construction d’une nouvelle ferme, la Communauté de Communes du Premier Plateau a créé un bâtiment relais. Fonctionnelle en 1998, cette ferme-relais est louée aux deux jeunes éleveurs sous forme de crédit-bail immobilier d’une durée de quinze ans. Ainsi, au terme du contrat, ce couple deviendra propriétaire des locaux.

Zone d’activités

La Communauté de Communes du Premier Plateau envisage la création d’une zone d’activités économiques à Crançot. D’une superficie de deux hectares, elle accueilleraient des artisans et des commerçants.

1. LA ZONE ARTISANALE

La CC du Premier Plateau prévoit de mettre en place une zone artisanale avec la construction de bâtiments. En effet, des artisans du secteur ont émis une demande de locaux. Actuellement, ils ont chacun une entreprise basée à leur domicile et ne trouvent pas de surfaces disponibles pour continuer à se développer.

Il est stipulé qu’ils seraient tous installés dans un unique bâtiment d’une superficie d’environ 600 à 800 m², avec une hauteur maximale de 4 ou 5 mètres. L’objectif de ce regroupement est de diminuer les coûts de construction.

2. LA ZONE COMMERCIALE

Un salon de coiffure

Souhaitant ouvrir un salon de coiffure à Crançot, une habitante de cette même commune recherche un local qui pourrait être construit par la CC du Premier Plateau en même temps que la création du bâtiment de la zone artisanale.

La supérette

La CC du Premier Plateau devra peut-être réaliser une plate-forme pour l’installation d’une supérette avec un ou deux postes à essences en libre-service.

Il est indiqué que, même si la nouvelle supérette n’est pas prévue pour le moment, il faut réserver une place sur la zone car un nouvel emplacement pour l’actuel magasin de Crançot sera nécessaire dans trois ou quatre ans pour sa mise aux normes et son agrandissement.